Château-Chalon : une AOC d’exception

Appellation dédiée au Vin Jaune, Roi des Vins et Vin des Rois, Château-Chalon au village médiéval éponyme, loge ses coteaux sur des pentes escarpées, culminant à 400m d’altitude. 

L’Abbaye des Abbesses

La renommée de l’appellation est intimement liée à l’histoire de l’Abbaye des Abbesses de Château-Chalon. Fondée avant le Xème siècle, il fallait prouver au moins 16 quartiers de noblesse pour y accéder. Les Abbesses, ont contribué durant des siècles au rayonnement de ce qui était autrefois nommé le « Vin de garde », présent aux plus grandes tables des cours européennes.  On dit même qu’Henri IV, affectionneur des vins jurassiens, en bue deux bouteilles lors de la signature du traité de paix avec le Duc de Mayenne. 

"L'or Jurassien"


L’AOC a vu le jour par un décret en date du 29 mai 1936. En plus de se limiter seulement au Vin Jaune, soit au seul cépage Savagnin, son autre particularité est d’être la plus réduite du vignoble jurassien, 60 hectares répartis sur quatre communes : Château-Chalon, Domblans, Menetru-le-Vignoble, et Nevy-sur-Seille, pour une production annuelle avoisinant les 1600 hectolitres. 

Maurice MARCHANDON de LA FAYE, cite, en 1935, un texte ancien sur le vignoble de « Château-
Chalon »: « Faites un pas à droite ou à gauche et le prodige n’existe plus (...) Le petit coteau
garde son secret. ». 

Le voile du mystère s’ajoutant à celle de l’excellence, de strictes conditions sont nécessaires à l’obtention de l’AOC. En effet, tout Vin Jaune même produit sur le territoire de l’appellation nécessite l’aval d’une commission spéciale pour obtenir le sacro-saint graal. Ici réside la subtilité majeure de ce terroir : tout Vin Jaune produit à Château-Chalon n’est pas automatiquement du Château-Chalon, et les vignerons devant certaines récoltes préfèrent renoncer au bénéfice de l’AOC pour préserver son prestige intact. Ce fut notamment le cas en 1974, 1980, 1984 et 2001. 

Puis, celui que l’on surnomme également « L’Or Jurassien », devra veiller pendant au moins 6 ans et 3 mois en fut de chêne, selon la technique d’élevage spécifique : sans ouillage. Cette méthode qui ne se retrouve nulle part ailleurs en France, consiste à faire mâturer les vins dans des tonneaux qui ne sont pas entièrement remplis. Le processus d’évaporation naturel, la part des anges, n’étant pas contré, un voile de levure se forme alors à la surface du vin, le protégeant d’une hyper-oxydation tout en lui conférant au fil des saisons, le fameux « goût de jaune », si typique.

"La gourmandise des anges"

C’est aussi grâce à une famille de Château Chalon que l’on doit la spécificité de la bouteille de Vin Jaune. Actuellement, tous les Vins Jaunes sont embouteillés dans des clavelins, bouteilles arrondies d’une contenance de seulement 62 cl, dû à la réduction du vin sur ce long élevage, ou à la gourmandise des anges. Il faut toutefois remonter au XVIII pour en trouver la source. Missionnés par les Castel-Châlonnais, la Verrerie de la Vieille Loye (Dole) s’inspira du modèle clavelin anglais pour élaborer le premier modèle de ce flacon unique. 

Particularité : seules les clavelins de Château-Chalon sont apposées d’un sceau au nom du village.

La mise en flacon est l’aboutissement et l’ultime étape de l’obtention de l’AOC. Plusieurs fois par an, une commission spéciale constituée d’un jury professionnel, aussi nommé « les porteurs de mémoire », juge les futurs grands Vin Jaunes. Il convient en effet de repérer tous défauts et de voir si le vin a la carrure de l’appellation.  

"Puissant et complexe d’une grande intensité"

Sur les caractéristiques organoleptiques, le Vin Jaune bénéficiant de l’AOC Château-Chalon est un vin blanc de longue garde, sec et généreux. Il se conserve 50 à 100 ans tout en gardant et amplifiant sa palette aromatique. Sa robe est d’un jaune doré s’accentuant au fil des ans. Son « goût de jaune » se caractérise par des arômes de fruits secs, notamment la noix, de fruits confits et d’épices (curry, cannelle, muscade, vanille). C’est un vin puissant et complexe d’une grande intensité, doté d’une grande longueur en bouche. 

Depuis 1997, la Percée du Vin Jaune, en référence au perçage du voile de levure, célèbre le nouveau millésime de l’année. Lors de cette fête un concours de dégustation permet de primer les meilleurs Vins Jaunes de l’année : le clavelinage. 

English
English

[[recommendation]]

English